Premiers retours sur la FreeBox Pop / Delta par rapport à la Révolution…

Par défaut

Je viens de migrer de la Freebox Révolution, que j’avais depuis plus de 10 ans, au combo Freebox Delta & Player Pop. Je vous livre quelques retours puisque nous l’utilisons depuis 15 jours.

Pour info :

  • Freebox Delta : c’est le serveur qui permet d’avoir accès au web mais aussi gérer le wifi et tout un tas de choses…
  • Player Pop : c’est la partie TV.
  • Répéteur Wifi Pop pour étendre la couverture wifi de l’appartement.

En photo, cela donne cela…

La freebox Delta en blanc et son player Pop au dessus, on remarque que le Pop est tout petit…
Le répéteur Wifi, caché dans le placard… ce n’est guère plus gros qu’une boite à camembert

Avantages de ces nouvelles solutions

Esthétique, Design et Conception

Au niveau du design, c’est assez réussi, c’est sobre et les 2 boîtiers Pop sont vraiment tout petits. Un point important est l’emballage, ils sont éco-conçus et c’est plutôt une bonne nouvelle. Je les ai stockés puisque ces box sont la propriété de Free et au prochain renouvellement, il faudra les renvoyer.

La télécommande est sobre, plutôt fonctionnelle, elle fait la part belle aux systèmes américains que sont Netflix et Amazon. Pas sûr qu’un jour on voit Salto sur une télécommande Free !

Branchements

Le branchement se fait très facilement et il est impossible de se tromper. On peut connecter le player avec le server directement avec un câble Ethernet, sans passer par le wifi.

Bonne nouvelle, il n’y a plus qu’un seul freeplug, et c’est pour la Delta. C’est ce gros truc moche avec le point rouge sur la photo ci-dessus. C’est clairement pas une réussite et je ne comprends toujours pas pourquoi il n’y a pas une alimentation ‘normale’ à disposition surtout que le player Pop n’a pas de freeplug.

Répéteur Wifi

Pour 10€ à la commande, j’ai rajouté ce petit module supplémentaire qui permet d’offrir le wifi à nos ados depuis les chambres… Il a été un peu pénible à l’initialisation. Il ne captait pas correctement le wifi, j’ai du le resetter plusieurs fois.

À présent, il est dans le placard, connecté à une prise commandée ; depuis les chambres, on peut l’éteindre et l’allumer avec une télécommande. Nous ne captons pas le wifi dans les chambres. Il est donc pratique et discret.

Le manque, c’est une possibilité de le fixer sur un mur, une encoche aurait suffit.

Stockage dans la Delta

Une des raisons pour laquelle j’ai choisi la Delta, c’est la possibilité de monter de 1 jusqu’à 4 disques durs dedans. Ayant 2 disques 2.5″ de 500 Go identiques, je les ai mis dans la Delta très très facilement (big up aux ingés qui ont conçu ce système de rack) :

2 disques durs dans la Delta

Cela ne s’arrête pas là, j’ai paramétré ces 2 disques en mode RAID 1. Cela veut dire que si j’ai un disque qui lâche, le 2ème prend le relais car les données sont clonées sur les 2 disques à chaque écriture. C’est clairement une énorme fonctionnalité offerte à tous les freenautes (au passage, j’ai pris la Delta sans disque, sinon, c’était 40€ de mémoire pour 1 disque de 1To).

Interface de gestion des disques en RAID

Une fois monté, on peut y accéder de différentes façons depuis le réseau local.

Machines virtuelles

Encore une fonctionnalité pour les freenautes GeeKs ! La possibilité de créer des machines virtuelles dans la Delta. On peut installer une machine à partir d’une ISO, importer une VM déjà existante mais aussi installer un système pré-installé, un peu comme si on était sur ProxMox, c’est tip-top. Ubuntu, Debian, Fedora, OpenSuse mais aussi Jeedom, ma solution de domotique ; tous ces systèmes sont installables très simplement.

Interface de création d’une VM

Après installation d’un Debian en 3 clics et 20 secondes, on se retrouve avec une fenêtre qui ressemble à un hôte de virtualisation, c’est top :

En vrac…

En plus des points précédemment cités, les petits plus…

  • le wifi tient enfin la route. Mon ordinateur portable se connecte quasi instantanément alors qu’avec la Révolution, j’avais de gros problèmes, je pense que cela venait de la fréquence
  • on dispose de Netflix et Amazon Prime dans le forfait (que j’utiliserai que pour les vidéos), cela devenait critique avec ado1 qui nous réclamait des séries en VO, et si possible avec les sous-titres soit en anglais, soit en français… Pour cela, on débourse de 50€ / mois. Nous étions à un peu moins de 40€ avec la Révolution
  • tous les paramétrages ont été transférés (wifi notamment) , sauf les réservations d’IP dans le DHCP, cela a été un peu pénible pour certains services que j’héberge
  • la base DECT (pour le téléphone fixe) fonctionne toujours aussi bien
  • on a une télécommande qui fonctionne \o/. Je crois que c’est le protocole BlueTooth qui est utilisé à présent.
  • sur l’interface de la TV, on peut aussi recommencer une émission dont on a loupé le début. C’est pratique.

Régressions ou dysfonctionnements par rapport à la Révolution

Bon, j’ai passé en revue ce que nous avons « gagné », mais ce serait allé vite en besogne car j’ai de vrais agacements, surtout avec le Player Pop !

Freebox Delta

Franchement, je n’ai pas grand chose à reprocher à la FreeBox Delta, elle fonctionne parfaitement et propose de nouveaux services, plutôt orientés freenautes avancés mais bienvenus. L’OS est strictement identique donc, aucun changement majeur hormis ceux que j’ai cités au dessus.

Player Pop

Là, c’est clairement une énorme régression par rapport à l’interface de la Freebox Révolution.

Déjà, il y a 2 interfaces distinctes :

  1. Interface Android TV
  2. Interface TV Free by OQEE qui est en fait une application Android TV (vous me suivez ?)

On y accède avec des boutons dédiés de la télécommande.

TV Free by OQEE

Concernant l’interface Free by OQEE, qui se lance au démarrage, on y accède pour :

  • Regarder la tv
  • Regarder des replay
  • Voir le guide des programmes
  • Gérer les enregistrements mais UNIQUEMENT dans le cloud (donc, jamais on aura accès à nos enregistrements et on est limité à 100h en standard par mois)
  • Voir les vidéos à la demande
  • Lancer des apps mais uniquement ce que souhaite Free et ce n’est pas reluisant :
    • Netflix et Amazon Prime : accessibles déjà par des boutons dédiés de la télécommande
    • Youtube (j’évite),
    • Canal+ et Canal+ Séries (pas abonné),
    • Disney+ (pas abonné)
    • Ligue 1 (pas intéressé)
    • donc autant dire, rien de bien terrible…
    • la seule app intéressante est VLC qui fait office de médiacenter mais du coup, on se perd rapidement dans l’interface alors que c’était si simple avec la révolution…

On peut avoir un aperçu de l’interface depuis le site https://oqee.tv/ et une présentation plus complète sur 01net. Voici 2 images prises depuis l’article de 01net.com :

Je ne suis vraiment pas séduit par cette interface malgré le fait qu’elle soit réactive et plutôt belle. Mais on ne peut rien rajouter, par exemple, nous n’avons plus la possibilité d’utiliser Qobuz alors que nous l’avions sur la Révolution, grrr !

Heureusement que nous ne regardons pas tous les jours la chaîne 150, car on ne peut pas la mettre en favoris… et il faut donc faire défiler les chaînes… ou connaître les numéros de chaînes pour les taper sur la télécommande. Je n’ai d’ailleurs toujours pas compris comment s’effectuait l’ordre des chaînes qui apparaissent en premier…

Interface Android TV

Alors là, nous sommes dans l’univers de Google et au revoir la vie privée 🙁 Ainsi, il est IMPOSSIBLE d’installer une nouvelle application sans se connecter avec un compte Google. J’ai donc crée un compte google générique juste pour cela.

Une fois arrivé dans le Play Store, les applications sont plus décevantes les unes des autres :

  • on retrouve toutes les applications citées ci-dessus (Netflix, Canal, Disney…)
  • pas de Qobuz, pas de navigateur, pas de wikipédia… rien pour accéder à une web neutre !
  • 5 applications ont obtenu ma faveur :
    • RedBull avec de sacrées vidéos sur des sports extrêmes que l’on ne voit pas beaucoup à la tv
    • France TV où l’on peut trouver les Replay facilement des émissions
    • Ted : les célèbres conférences de format court ~10 mn : https://www.ted.com/talks
    • Kodi, médiacenter libre mais impossible pour le moment d’aller chercher quoi que ce soit sur le réseau. Cela nécessite pas mal de manipulations, et le NAS de la Delta ne semble pas accessible 🙁
    • RadioParadise qui est vraiment pas mal du tout.
      Rappel : c’est vraiment la meilleure webradio au monde qui propose en standard et gratuitement 4 flux (Mellow, Main, Rock et Eclectic) dans des qualités extras, jusqu’au FLAC ! Voici un aperçu de l’application avec des photos qui défilent sur l’écran de la TV..

Du coup, ne trouvant pas chaussure à mon pied, je me suis lancé dans le défi d’installer des applications en récupérant les APK… Et bien, c’est vraiment compliqué…

Le port USB du player POP n’accepte pas n’importe clé USB, ainsi, impossible d’accéder à la clé pour installer l’APK, il n’en veut pas ! Et quand je formate avec l’AndroidTV, c’est sur le PC que je n’arrive pas à voir mon PC. Du coup, impossible d’installer une APK par ce moyen.

J’ai donc installé X-Plore, un gestionnaire de fichiers qui permet d’accéder au NAS de la Freebox Delta, et par ce moyen (moyennant l’autorisation des sources inconnues), on arrive à installer des applis, mais c’est plutôt un gros #Fail. Voici le résultat de mes tests :

  • Le navigateur Fennec, basé sur Firefox (dispo sur F-Droid) ne veut pas s’installer…
  • Impossible d’utiliser Qobuz (qui s’installe), l’appli se met à 90° immédiatement et Qobuz m’a confirmé qu’ils n’étaient pas sur Android Tv alors qu’ils étaient sur la Freebox Révolution,
  • Wikipédia s’installe mais impossible d’avoir une tuile dans Android TV (où je n’ai pas trouvé). Il faut utiliser Xplorer pour la lancer… et elle est toujours réinitialisée au démarrage. Bref, vraiment pas concluant.

Par contre, en page d’accueil d’Android Tv, on se retrouve avec toutes les tendances de Netflix, Amazon Prime, Ted, Youtube, Twitch, FranceTv…. Fort heureusement, on peut faire le tri devant cette avalanche de recommandations et les cacher pour ne garder que ce que l’on souhaite vraiment voir… On peut aussi commander à la voix, gloups (je n’ai pas autorisé) !

Intégration domotique

Actuellement, je suis entrain de creuser l’intégration de cette Freebox Player POP avec Jeedom. Il existe un plugin Android TV : https://mika-nt28.github.io/Documentations/AndroidTV/fr_FR/?theme=light

Le widget après installation… à creuser

Cela ne semble pas fonctionnel out-of-the-box ; il faut que je creuse… car je n’arrive pas à simplement éteindre la box , fonctionnalité que j’utilisais tous les soirs avec mon scénario : je retourne mon lecteur RFID, cela éteint toutes les lumières et la télé : Freebox et ampli home-cinéma compris.

Parlons justement de la connectique…

Avec la révolution, quand j’allumais la TV, cela allumait l’ampli et la TV, c’est le protocole HDMI CEC qui permet cela.

Avec la POP, j’ai bien le même comportement à l’allumage mais pas à l’extinction : l’ampli reste allumé (malgré le bon paramétrage dans AndroidTV), grrr !

Conclusion

Je ne suis pas totalement satisfait de ce changement et notamment sur la partie TV. J’espère que Free pourra améliorer cette interface TV et rendre cela beaucoup plus simple d’usage, mais aussi plus personnalisable, afin que ceux qui ont des médias sur la Delta ou le réseau local puissent y accéder de manière simple. À terme, il faudrait vraiment qu’ils se débarrassent de l’interface Android TV et de Google !

En revanche, la Delta est vraiment une réussite et la digne successeur de la Révolution avec un Freebox OS abouti aux fonctionnalités originales que l’on ne trouve pas ailleurs chez les concurrents :

  • NAS avec Raid possible, totalement modulable
  • Création de machines virtuelles
  • Base DECT
  • Serveur VPN
  • Nom de domaine avec certificat
  • Gestion du DHCP et des ports…

8 réflexions au sujet de « Premiers retours sur la FreeBox Pop / Delta par rapport à la Révolution… »

    • Tant que tout fonctionne, c’est un bon choix !
      Je ne l’ai pas dit dans l’article mais j’ai changé car :
      – le wifi déconnait grave et ce n’était plus possible…
      – le répéteur Wifi me semblait être intéressant (je ne me suis pas trompé),
      – la télécommande était HS,
      – ne pas avoir Netflix commencait à être tendu avec les ados,
      – le lecteur bluray était HS, mais ça, c’était depuis longtemps !

    • À la différence de la Révolution, l’abonnement Netflix est déjà inclus dans l’abonnement Free. Donc, pour 50€ / mois, tu as Netflix (abonnement Essentiel) et Amazon Prime inclus.

      Merci pour la coquille, c’est corrigé.

  1. Olivier

    Merci pour cette analyse très détaillée
    Je suis actuelle sur Revolution et j’envisageais de changer pour une pop, mais je craignais l’interface android (ayant déjà vu que sur la 4K l’interface ne me plait pas du tout)
    Grâce à ton article, j’évite donc de faire ce changement
    Merci

    • Oui, il faut plutôt avoir des raisons de changer sur la partie serveur : VM, Wifi, Répéteur…

      Concernant la POP, elle évolue lentement… Maintenant, nous avons le son absolu : la télécommande de la freebox monte le son sur l’ampli et tv simultanément, mais le CEC n’est pas encore totalement opérationnel : cela éteint la TV, mais l’ampli se met en mute et ne s’éteint pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *