Les outils éthiques pour une AMAP (ou une association)…

Par défaut

Étant président d’une AMAP, il est un constat perturbant… Environ 80% des amapiens utilisent une adresse Gmail et quasiment toutes les AMAP utilisent les outils Google pour l’administration de leur association. Force est de constater que le ‘Numérique Éthique’ est, pour beaucoup, bien plus compliqué à utiliser que de manger local, éthique, respectueux de l’environnement ; ce qui est le rôle premier d’une AMAP (au passage, je rappelle qu’une AMAP est une association, avec uniquement des bénévoles, qui met en lien des producteurs locaux, souvent bio, avec des Amapiens. Ces derniers viennent chercher leurs paniers chaque semaine sur le lieu de distribution. Ce n’est pas une Ruche qui dit Oui, qui est une sorte d’Uber de l’AMAP…).

Il est joli le logo de notre AMAP, c’est une adhérente qui nous l’a fait 🙂

De mon point de vue, utiliser les outils Google est assimilable à aller toutes les semaines dans un hyper-marché pour se nourrir. Alors pourquoi les amapiens et les associations AMAP utilisent aussi massivement les outils de Google ? J’ai mes réponses, elles sont nombreuses, mais ce n’est pas le but de l’article. Je vais donc donner ici des pistes pour essayer de consommer le Numérique de manière éthique et en respectant les données personnelles des Amapiens (qui, on l’a vu, sont pour 80% déjà sur Google 🙁 mais les autres sont souvent, justement, sur des alternatives…).

Je tiens à préciser que j’ai aussi dégooglisé mon AMAP, c’est donc aussi un point d’étape !

Les outils de communication nécessaires

Une AMAP, comme beaucoup d’association, a besoin d’un certain nombre d’outils :

  • Un site internet pour être référencé par Qwant,
  • Un courriel qui est quasi le seul moyen de communication avec les amapiens,
  • Un outil de stockage des documents informatiques et de travail collaboratif,
  • Un outil de gestion des contrats et des adhérents.

Site internet

Concernant le site internet, on pourra choisir parmi ces fournisseurs :

  • Free.fr qui propose, via ses pages personnelles, d’héberger des pages web. C’est le choix que nous avons réalisé il y a 10 ans. Ainsi, nous avons utilisé le système libre WordPress. Le lien d’inscription est à présent bien caché mais toujours disponible : https://subscribe.free.fr/accesgratuit/. L’intérêt est de disposer d’un espace de publication SANS publicités et sans exploitation des données personnelles !
  • De nos jours, des alternatives existent :
    • Framasite est le dernier service de l’association lyonnaise Framasoft qui permet de créer des pages très rapidement, hébergées sur leur infrastructure. C’est la solution recommandée !
    • WordPress.com permet d’héberger gratuitement ses propres sites, vous bénéficierez d’un bon référencement.
    • Plus technique et qui nécessite un paiement et un suivi, créer un nom de domaine internet qui ouvre la possibilité d’un hébergement et de courriels personnalisés (exemple chez OVH…). Le coût est assez faible, environ 20-30€ / an

Ce qu’il ne faut pas faire :

  • Se contenter d’une page Facebook : tout le monde n’est pas sur Facebook !
  • Ne pas avoir de site web :p

Un courriel

Si vous avez opté pour un hébergement, le prestataire vous fournira un courriel avec : utilisez le !

Sinon, voici quelques alternatives étiques et souvent open-source (le code informatique est disponible sur internet, ce qui permet à des personnes de l’auditer, ce qui est plus sûr en terme de sécurité des données) :

  • ProtonMail : la référence du moment. Solution hébergée en suisse, open-source, courriels chiffrés… Selon le stockage, c’est payant mais stocker c’est le mal, ce n’est pas ‘écolo’ compatible 🙂
  • Tutanota : solution allemande, open-source et chiffrée. Une très belle solution !
  • Posteo : solution allemande, serveurs alimentés en énergies vertes, sympa !
  • Newmanity : solution française qui héberge les données sur des serveurs uniquement alimentés en énergie verte. Solution que nous avons choisi pour notre Amap il y a plusieurs années.
  • Bientôt QwantMail

En lien avec le courriel, on pourra aussi se créer une liste de diffusion. Là aussi, Framasoft propose ses Framalistes qui permet de créer une adresse du type MonAmap@framalistes.org et ainsi envoyer un message à l’ensemble des membres de l’association. Vous pouvez aussi en créer une pour votre bureau.

Ce qu’il ne faut pas faire :

  • Utiliser Gmail qui analyse vos courriels pour proposer de la publicité ciblée et vous profiler dans toutes vos recherches.
  • Utiliser GoogleGroups pour vos échanges.

Travail collaboratif et stockage

C’est la partie qui pose le plus de soucis pour trouver des alternatives intéressantes à Google Apps & Drive. Une solution intéressante est sortie il y a quelques mois : CryptPad.fr

Logo CryptPad

C’est solution française (cocorico), open-source, chiffrée et Zéro-Knowledge. C’est à dire que personne peut lire le contenu de vos documents si vous perdez le mot de passe, il est d’ailleurs impossible de récupérer le mot de passe, c’est top en terme de sécurité ! En standard, cela propose tout cela :

Outils proposés chez CryptPad

Tous les documents sont partageables via un lien, ce qui en fait un outil fort pratique ; encore plus que Framapad et les outils de ce type chez Framasoft. En standard, on peut stocker 50 Mo, ce qui n’est pas beaucoup mais si vous ne souhaitez pas stocker des photos ou vidéos, c’est suffisant. On peut augmenter son compte avec quelques € supplémentaires.

Au niveau du stockage à proprement parlé, ou pour faire des galeries photos, vous pouvez opter pour la solution française CozyCloud qui permet d’obtenir 5 Go, voire 50 Go, gratuitement. Cette solution est open-source \o/.

On pourra aussi utiliser un cloud de type NextCloud, hébergé par exemple par l’association la mère Zaclys : https://cloud.zaclys.com/

Gestion des adhérents et contrats dans le cadre d’une AMAP

Gros coup de cœur pour la gestion administrative des contrats (et des adhérents) des Amapiens : AmapJ. L’essayer c’est l’adopter ! Ce logiciel libre nous coûte uniquement 24€ / an avec hébergement, mise à jour et sauvegarde inclus, top !

AmapJ vu depuis un téléphone

En complément d’AmapJ, nous avons opté pour le service en ligne d’adhésion HelloAsso. Ce n’est pas un logiciel libre et il reste à éclaircir la question des données personnelles mais il nous rend service dans le sens où nous ne récoltons plus aucun chèque d’adhésion (seul mouvement d’argent sur un compte d’une AMAP). Il n’a pas de réelles alternatives actuellement…

Bilan de la dégooglisation de mon AMAP

Finalement, cela n’a pas été si compliqué que cela.

Nous avons fait le tri dans la boite Gmail, puis importé les courriels dans la nouvelle boite. Cela peut se faire facilement avec le logiciel libre Mozilla Thunderbird :

  • On configure la boite Ggmail en IMAP
  • On configure la boite ‘autre’ en IMAP
  • On synchronise les 2 boites
  • Puis on glisse-dépose les courriels Gmail dans la nouvelle boite…

Newmanity proposant un porte-documents, nous avons mis les anciens documents du Drive dans ce porte-documents.

Il faut ensuite communiquer sur ce changement de courriel en expliquant notre démarche et paramétrer un message de type répondeur sur Gmail :

Bonjour,

Ce courriel ne sera pas lu.
En effet, nous n’utilisons plus Google, nous essayons de préserver la vie privée de nos adhérents au mieux. Vous pouvez nous contacter sur
amap.vertdeterre@ntymail.com

A très bientôt,
Le Bureau de l’AMAP Vert de Terre

NB : pour en savoir plus : https://degooglisons-internet.org/#enjeux

En parallèle, il faut changer le courriel dans les annuaires des associations, sites internet, producteurs… Ce n’est pas le plus compliqué.

Quelques bonus…

Sondage ou choix de date

Pour cela, on utilise l’excellent service Framadate de Framasoft (ou https://date.chapril.org/) qui est une alternative au connu mais bardé de publicités Doodle…

Partage de gros fichiers

Fini les WeTransfer ou autre Drive, le mieux est d’utiliser FramaDrop pour partager de manière sécurisée un gros fichier !

Recettes de cuisine

Il existe un site méconnu totalement compatible avec l’esprit des AMAP : https://cuisine-libre.fr/ et les mentions sont très claires :

Les recettes appartiennent au bien commun. N’importe qui peut se les approprier et les diffuser comme bon lui semble.

https://cuisine-libre.fr/licence
Le logo du site avec le logo CopyLeft intégré (copyright inversé)

Cartographie

Envie de cartographier vos producteurs et votre lieu de distribution ? Utilisez l’excellent service uMap fourni par l’association française OpenStreetMap : http://umap.openstreetmap.fr/

Cela donne des cartes de ce type :

Voir en plein écran

Conclusion

Internet doit-il se résumer à Google ? De nombreuses voix s’élèvent pour dire NON, j’en suis un. Internet fonctionne sur un mode décentralisé, le recentraliser sur quelques acteurs majeurs est dangereux.

Il faut se réapproprier le web, utiliser des services qui ne font pas commerce de nos données personnelles et qui ne sont pas américains, surtout avec le Patriot Act. Ce dernier permet aux services de sécurité du gouvernement américain d’accéder aux données informatiques détenues par les particuliers et les entreprises, sans autorisation préalable et sans en informer les utilisateurs…

La seule contrainte que je vois, c’est que cela prend un peu plus de temps, et le temps est compté dans le milieu associatif mais plus on retarde et plus dure sera la chute 🙂 et la sortie du tout Google (qui au passage font d’excellents produits grâce aux milliards qu’ils génèrent grâce à vous ;)).

Mise à jour

On me signale sur Mastodon l’existence d’un logiciel libre de gestion d’associations nommé Garradin (https://garradin.eu/) qui permet la gestion des adhérents (dont l’adhésion en ligne), la création d’un site web, la comptabilité (pour les grosses associations) et un module porte-documents…

Une réaction ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *